Master (M2) Littératures, Francophonie, poétique Description de la formation

 PUBLIC CIBLE ET OBJECTIFS DE LA FORMATION

1. Public cible

En M2, le master « Littératures, Francophonie, poétique » propose un parcours modulable, à dominante de littératures française, étrangères (anglais, espagnol, allemand, italien, portugais, russe) et comparées.
L’entrée en M2 fait l’objet d’une sélection sur dossier, et examen des candidatures par un comité de sélection. La présentation d’un projet de recherche précis est un élément indispensable à l’admission.

2. Objectifs de la formation

La spécialité recherche « Littératures, poétique, création » du Master « Littératures, Francophonie, poétique » suppose un intérêt pour toutes les littératures enseignées à l’Université Clermont Auvergne (littératures francophones, hispanophones, lusophones, anglophones, italiennes, russes, allemandes), ce qui inclut bien évidemment la littérature française (médiévale, 16e, 17e, 18e, 19e, 20e, 21e siècles), ainsi que la littérature générale et comparée, les littératures francophones, sans oublier la poétique.
Cette spécialité a une orientation comparatiste importante, qui permet d’assurer une transdisciplinarité forte.

Le parcours « Littératures, Francophonie, poétique » (120 crédits) a pour objectifs :

  • La formation générale des étudiants à la recherche littéraire. La formation place prioritairement l’accent sur les méthodologies et sur l’acquisition de différents outils d’analyse, en fonction des époques et cultures abordées, ainsi que du champ disciplinaire concerné (littératures française ou étrangère, littérature générale et comparée).
  • L’initiation active à la recherche avec une insertion progressive dans l’équipe d’accueil de rattachement (CELIS, EA 4280 : Centre de recherche sur les littératures et la sociopoétique). Chaque année un thème commun est proposé dans la seconde année du master en accord avec les recherches actuelles du Centre de recherches (ex : socio poétique des mythes, intertextualité, les métamorphoses du temps, littérature et identité, etc.) afin que les étudiants puissent bénéficier pleinement des séminaires et des colloques organisés. Dans cette optique, les sujets de mémoire sont proposés autant que possible dans le cadre des recherches en cours et les étudiants sont encadrés dans les équipes d’accueil.
  • L’acquisition d’une culture littéraire générale. La 1ère année met en regard littérature française et littérature comparée. La 2ème année, qui approfondit cette démarche, rend obligatoire la maîtrise d’une langue vivante, les modules de littérature étrangère étant faits dans la langue. Les étudiants doivent pouvoir trouver des repères dans d’autres littératures. Aux savoirs spécialisés s’ajoute l’acquisition de la mobilité d’esprit indispensable à toute véritable recherche.
  • Le maintien et l’approfondissement des langues vivantes (des cours de littérature dans la langue étant offerts dans le M2).
  • Un autre objectif pédagogique et scientifique est de permettre non seulement la réflexion critique et la capacité à élaborer des problématiques dans la recherche, mais également de combattre le cloisonnement disciplinaire en ce que celui-ci peut avoir de stérilisant. Il ne s’agit évidemment pas de renoncer ni à la spécialisation, ni à l’érudition, mais de savoir également organiser une recherche par transversalité, de manière interdisciplinaire : les étudiants littéraires ont besoin de pouvoir utiliser l’anthropologie, la sociologie, l’histoire, etc., pour enrichir et éclairer de manière féconde leur recherche.
  • L’acquisition combinée de méthodes pointues et d’approches transversales, voire transdisciplinaires, permet ainsi :
    • de former les étudiants aux métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur,
    • de former des esprits plus aptes à affronter une recherche spécialisée (la thèse),
    • de donner une plus grande aptitude aux étudiants à s’orienter librement dans la recherche professionnelle.

 DISPOSITIF DE FORMATION

1. Ressources de l’Université Blaise Pascal en matière de FOAD et de TICE

L’Université possède un Centre Régional de Ressources Informatiques : le CRRI offre des ressources dans tous les domaines de l’informatique universitaire : réseau, capacités de calcul et de stockage, implémentation et aide à l’utilisation des applications nationales universitaires, développements d’applications locales spécifiques capacité et d’un Espace Numérique de Travail, gestion de plateformes d’enseignement en ligne, gestion du nomadisme (300 bornes WiFi déployées sur l’ensemble des campus universitaires auvergnats), participation à des projets logiciels nationaux comme le système de gestion de la recherche GRAAL développé en commun avec Grenoble et Strasbourg.

Au service de la communauté universitaire, le CRRI compte 17 ingénieurs, 2 Assistants-ingénieurs, 2 techniciens, 3 adjoints-techniques, répartis dans 4 pôles : le pôle réseau et services de proximité, le pôle systèmes d’information, le pôle ENT-TICE et le pôle scientifique.

Le CRRI assure la gestion complète du réseau métropolitain universitaire reliant l’ensemble des sites universitaires sur le grand Clermont. Il héberge également le point de concentration du réseau régional Auverdata. Il est également le point de raccordement du réseau national de la recherche RENATER. Sur les sites universitaires, il prend à sa charge l’étude, la rénovation ou l’extension du câblage ; conseille, préconise l’achat de matériels actifs et peut en assurer la mise en place et le paramétrage. Il assure la gestion totale du réseau WIFI « Auversup sans fil », extension du réseau métropolitain universitaire. Il administre les services habituels du réseau (Web, DNS, messagerie, annuaires,...).

2. Compétences visées

  • Appréhender la littérature, à la fois comme concept, mais aussi comme corpus, vivant, d’œuvres, et de manière de la traiter ou de la comprendre, d’où le choix du pluriel « littératures » et du bornage « de l’Antiquité à nos jours », rétablissant ainsi un lien diachronique naturel dans l’histoire de la pensée moderne,
  • Mise en œuvre une pluridisciplinarité et une interdisciplinarité, qui tient compte aussi de l’articulation avec un aspect important de la littérature qui est sa création et les moyens de sa diffusion.
  • Maîtriser parfaitement la langue française, écrite et orale, rédiger avec aisance des travaux de recherche
  • Connaître et maîtriser les bibliographies propres aux thèmes et courants littéraires et/ou linguistiques et/ou de littérature générale et comparée
  • Connaître et maîtriser les problématiques et les méthodologies propres à la littérature générale et comparée, notamment à la littérature européenne
  • Savoir poser une problématique propre au thème de recherche en littérature (et/ou en linguistique)
  • Connaître les problématiques liées au traitement des genres littéraires, (théories des genres et des styles)

3. Profil de métier visé par la formation

Le diplômé du « Master Littératures, Francophonie, poétique » peut prétendre à différents emplois dans lesquels il peut mettre en œuvre les activités suivantes :

  • Initier un projet de recherche en autonomie partielle ou totale
  • Co-animer et co-organiser des séminaires, des journées d’étude, des colloques
  • Mettre en œuvre un projet au sein d’un service administratif ou dans les métiers de la recherche ou de la culture
  • Rédiger des articles, constituer des dossiers à des fins de recherche
  • Enseigner à différents types de publics, transmettre des connaissances.

4. Poursuite d’études

La spécialité Littératures, Francophonie, poétique permet la préparation aux concours BAC + 5 ou la poursuite d’études doctorales dans l’optique d’intégrer les métiers de la recherche.
Si en effet l’objectif professionnel du master est bien entendu d’abord celui de la préparation à la thèse, il peut également renforcer la préparation (conjointe ou postérieure) de concours de l’enseignement lorsqu’ils ne sont pas acquis au préalable.
En doctorat, de même, et bien que l’enseignement et la recherche demeurent des débouchés majeurs, les formations proposées par l’École doctorale permettent d’explorer d’autres débouchés et de favoriser l’insertion professionnelle des étudiants (http://www.univ-bpclermont.fr/EDLSHS/).

5. Débouchés professionnels

  • Métiers de la recherche
  • Métiers de l’enseignement
  • Édition, journalisme
  • Métiers du livre

 RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

>> Responsables pédagogiques de la formation
Chloé CHAUDET-Courriel : chloe.chaudet@uca.fr
Catherine MILKOVITCH-RIOUX-Courriel : catherine.milkovitch-rioux@uca.fr
>> Secrétariat du Master (inscriptions Pédagogiques)
Nadine PETOTON
Courriel : Nadine.petoton@uca.fr
Tel : 00.33. (0)4.73.34.65.02

>> Responsable Enseignement à distance (mise en ligne des cours et examens)
Lisette FELIX - Courriel : Lisette.felix@uca.fr
Tel : 00.33. (0)4.73.40.85.31

© 2006-2019 AUF |