Licence pro (L3) Transit et Commerce International (TCI) Description de la formation

 Description de la formation

En partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie, l’Institut Supérieur de Technologie d’Antsiranana IST-D (Madagascar), en collaboration avec l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo IST-T (Madagascar), propose pour l’année académique 2018-2019 une Licence professionnelle (L3) Transit et Commerce International.
Le diplôme est délivré par l’Institut Supérieur de Technologie D’Antsiranana IST-D (Madagascar).

Pour l’année 2018-2019, les candidatures sont ouvertes aux ressortissant(e)s des pays du SUD et en particulier de l’Océan indien et de l’Afrique Subsaharienne.

Les candidats retenus seront régulièrement inscrits à l’Institut Supérieur de Technologie D’Antsiranana (IST-D), Madagascar.

Cette formation professionnalisante est ouverte aux candidats ayant obtenu un niveau Bac+2 ou équivalent.

L’Agence Universitaire de la Francophonie accordera ……..... allocations d’études à distance pour l’année universitaire 2018- 2019.
L’appel à candidatures sera clos le 10 septembre 2018.
La formation débutera en janvier/février 2019.

 Public cible et objectif de la formation

1. Public cible

Pour cet appel à candidatures, les intéressés doivent être titulaires au minimum d’un Diplôme de Technicien Supérieur en Commerce ou Techniques Bancaires et Assurances ou diplôme équivalent de Bac+2 dans le domaine du Droit, Economie, Gestion, Commerce, Management, Marketing, Transport, Logistique.

Cet appel est également ouvert à tout titulaire d’un Diplôme (Bac+2) ou équivalent dans d’autres domaines ayant au moins 2 années d’expérience dans les branches du commerce international et des auxiliaires du transport international.

2. Objectifs de la formation

La formation a pour but de préparer des collaborateurs capables d’accompagner les entreprises dans leur développement international.

Les formes de cet accompagnement sont multiples. Il peut s’agir de promouvoir les implantations et les ventes à l’intérieur ou à l’extérieur (« front office »), ou de participer à la gestion des opérations internationales d’un point de vue administratif et comptable (« back office ») et logistique (« middle office »).

Elle vise à développer les compétences suivantes :

  • l’achat à l’international : recherche de nouveaux fournisseurs, sélection des meilleurs fournisseurs, négociation
  • l’administration des achats et des ventes à l’international.
  • la distribution : gestion des flux de produits, logistique et animation des réseaux, négociation et vente à l’export
  • la commercialisation : étude des marchés, définition du Mix Marketing international
  • la prospection : recherche de nouveaux clients, de nouveaux marchés, analyse marketing
  • la maîtrise de la qualité
  • le développement de nouveaux marchés export,

Ces compétences s’appuieront sur la culture des :

Savoir

  • Culture générale et Communication
  • Outils de gestion
  • Environnement international
  • Développement de l’entreprise sur les marchés internationaux

Savoir faire

  • Savoir maîtriser les enjeux de l’entreprise dans le contexte national et international
  • savoir monter des opérations internationales
  • savoir maîtriser le contexte juridique et économique des affaires internationales
  • capable de s’exprimer, à l’écrit et à l’oral, en anglais des affaires
  • savoir exploiter les outils web et les outils bureautiques
  • Savoir coordonner l’activité de diverses fonctions dans l’entreprise
  • Savoir mener une négociation de niveau international

Savoir être

  • Savoir animer et encadrer une équipe de travail en ayant le souci de la réalisation personnelle, de la progression et de l’apprentissage des personnes dont il a la responsabilité
  • Savoir anticiper les situations imprévues et gérer l’urgence
  • Savoir prendre des décisions
  • Savoir gérer la complexité, les contraintes et les ressources
  • Savoir être autonome
  • Savoir gérer ces moyens en travaillant sur leur rentabilité
  • Pouvoir gérer les interfaces entre les partenaires internes et externes à l’entreprise

Savoir devenir

  • Etre capable d’optimiser la gestion des opérations internationales et les moyens mis à disposition
  • réaliser des missions à l’étranger pour le compte d’une entreprise
  • créer ou développer l’activité internationale d’une PME/PMI ou d’intégrer une équipe chargée de cette mission dans une grande structure
  • être un bon interlocuteur en commerce international

 1. Dispositif de formation

La formation s’étale sur deux semestres. Les cours se dérouleront de février à juin le premier semestre S5 et de juillet à décembre pour le second semestre S6. Le calendrier définitif de répartition des modules par semestres est porté à l’attention des intéressés en temps utiles. Au cours du deuxième semestre S6, les apprenants sont amenés à réaliser en équipe de deux ou de trois un projet tutoré. Il s’agit d’un problème concret posé par les entreprises dans le domaine du commerce international et/ou du transit et des transports internationaux ou d’une réalité de la profession contradictoire aux théories. Les apprenants ont la charge de mener l’étude et de proposer une ou des solutions à ce problème. Ce projet collectif constitue la base du cadre pratique de leur formation et permet aux apprenants de disposer les outils nécessaires à l’élaboration de son prochain mémoire (projet individuel). Aux trois derniers mois (de octobre à décembre) du deuxième semestre S6, les apprenants doivent également effectuer un stage de fin d’études en entreprise au bout duquel, ils ont à rédiger individuellement un mémoire et à le soutenir devant un jury, soit par visioconférence, soit par d’autres moyens de télécommunication dans les CNF proches....

2. Déroulement de la formation

Des tuteurs assurent le suivi effectif des activités d’apprentissage en offrant un soutien méthodologique, éventuellement didactique, administratif, technique et motivationnel. Trois regroupements présentiels sont néanmoins organisés au début, en cours et en fin de formation dans les Campus Numériques Francophones (CNF) du pays du candidat ou du CNF le plus proche. Les candidats doivent prendre en charge leur participation à ces regroupements.

Le premier regroupement a pour objet de maîtriser les techniques d’exploitation de la plateforme. Il dure trois jours dès la rentrée en octobre/novembre 2017 et regroupe tous les apprenants et les enseignants. Chaque module d’enseignement est présenté à cette occasion. Les consignes de travail et l’organisation des activités y sont également précisées. La présence à ce regroupement est obligatoire.

Afin que tous les apprenants puissent se rappeler ou s’initier à quelques notions de base. A partir de cette année, il serait également ouvert durant cette séance de premier regroupement de prise en main une Unité d’Enseignement UE 0 qui comprend trois modules d’initiation et de mise à niveau sur :

  • la méthodologie d’apprentissage en ligne
  • les bases de la comptabilité
  • quelques notions de base en mathématique et statistique

L’Unité d’Enseignement UE 0 est facultative mais constitue une aide aux apprenants pour leur apprentissage.

La deuxième session dure environ trois(3) jours à la fin du premier semestre. Elle est consacrée aux examens sur table portant sur les modules du premier semestre dont les copies numériques d’examen sont à remettre aux responsables des Campus numériques francophones de l’AUF qui le transmettront à leur tour au Pôle FOAD de l’AUF Paris.

La troisième et dernière séance de regroupement a lieu avant la réalisation des projets professionnels. Elle dure également trois (3) jours et est consacrée aux examens portant sur les modules d’enseignement du deuxième semestre sous surveillance dans les Campus numériques francophones de l’AUF.
Conformément aux règlements des examens des IST’s, la liste des apprenants autorisés à présenter leur mémoire sera communiquée après délibération du jury du semestre et de l’UE4 du second semestre.

3. Suivi de la formation

Chaque apprenant doit disposer d’un ordinateur connecté au réseau Internet. Les candidats sélectionnés ont à leur disposition les moyens techniques et humains déployés par l’Agence Universitaire de la Francophonie dans ses Campus numériques francophones (CNF).

Un ou plusieurs modules de formation peuvent être étudiés pendant le semestre avec un accompagnement pédagogique composé :

  •  du tutorat par messagerie électronique,
  •  de la correction personnalisée de travaux proposés (3 devoirs par module en moyenne par semestre)
  •  de réunions ou chats sur le réseau suivant un calendrier prédéfini,
  •  de la participation aux forums.

4. Évaluation des apprenants

L’évaluation est formative d’une part et sommative d’autre part.

L’évaluation formative porte sur les travaux individuels et d’équipe résultant des activités d’apprentissage mises en ligne.
Cette évaluation est effectuée par l’enseignant-tuteur. Elle prend en compte la participation effective de l’apprenant au travail d’équipe, son assiduité aux rencontres synchrones, le respect des délais de dépôt des travaux, le travail individuel et le travail d’équipe.
L’apprenant a la latitude de s’auto évaluer en effectuant les différents quiz ou QCM disséminés dans les cours. Cette autoévaluation a pour but de réguler l’activité d’apprentissage des apprenants par réorientation ou remédiation.

L’évaluation sommative quant à elle est organisée sous forme d’examen sur table. Cet examen est individuel et porte sur les connaissances théoriques et pratiques acquises tout au long de la formation. Les examens se déroulent dans les Campus numériques francophones du pays de résidence ou le CNF le plus proche des candidats.

Le rapport de Projet collectif tutoré ainsi que la soutenance du mémoire de projet individuel sont également notés.

Décompte de pondération
Le décompte des notes pour l’évaluation finale de l’apprenant est calculé sur la base des pourcentages suivants :

  • 40% pour les devoirs (ou travaux rendus)
  • 60% pour les examens sur table

Le rapport de Projet collectif tutoré et la soutenance du projet individuel issu du stage en entreprise (objet de l’UE5) font l’objet d’un mode d’évaluation spécifique.

5. Obtention du diplôme

Le diplôme est acquis lorsque les deux semestres sont validés (30*2 = 60 crédits)

Validation d’un semestre
Un semestre est acquis (30 crédits), lorsque l’étudiant obtient une moyenne générale au moins égale à 10 sur 20 à l’ensemble des UE composant le semestre. _ La moyenne ne sera pas calculée si la note obtenue à l’une des UE est inférieure ou égale à 7/20.

Validation d’une UE
Une UE est définitivement acquise, et ne peut donc plus être présentée, lorsque l’étudiant obtient une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 à l’ensemble des modules composant l’UE.
La moyenne ne sera pas calculée si la note obtenue à l’un des modules est inférieure ou égale à 05/20.

Validation d’un module
L’acquisition d’un module est obtenue à partir de la moyenne supérieure ou égale à 10/20 des activités et des épreuves à l’examen avec un rapport de 40/60
Toutefois, en conformité avec la règle de l’IST-D, un module sera éliminé si cette moyenne est inférieure à 05/20.

Redoublement
Partant toujours avec les règles d’admission à l’IST-D, aucune session de rattrapage n’ a été programmée
À l’intérieur d’une UE non acquise, les apprenants auront le libre choix de ne pas repasser au redoublement que les modules inférieurs à 10 sur 20.

Il n’y a pas de compensation entre les semestres.

 renseignements complémentaires

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez contacter les administrateurs de la formation

© 2006-2019 AUF |