Master pro (M2) en Sécurité des systèmes d’information et de communication (MASSICO) Description de la formation

L’appel à candidatures est circonscrit à l’Afrique sub-saharienne.

 public cible et objectif de la formation

Pour cet appel à candidatures, le candidat devra être titulaire d’une Maîtrise ou Bac+4 (EEA, mathématiques, physiques, informatique), d’un diplôme d’ingénieur (télécommunications, informatique) ou de tout autre diplôme équivalent.

Pour les candidats postulant au titre de la formation continue une validation des acquis pourra être nécessaire (expérience du candidat dans le domaine des sécurités des systèmes d’information de trois ans). L’admission est prononcée après un examen du dossier de candidature et d’un entretien éventuel.

 dispositif de formation

1. Dispositif

La formation se fera en FOAD (Formation ouverte et à distance) via une plate-forme dédiée. Des regroupements périodiques de type présentiel sont prévus pour les évaluations et pour certains cours. A noter que les travaux pratiques pourraient se dérouler par le biais d’une série de deux ou trois stages en entreprises.

Quatre sessions de regroupement présentiel sont prévues :

  •  La première durera 3 jours et aura lieu dans un Campus Numérique francophone (CNF) dès la rentrée (octobre). Cette session regroupera tous les apprenants et les enseignants. Chaque module d’enseignement sera présenté à cette occasion. Des cédéroms de supports pédagogiques seront remis aux apprenants. La présence à ce regroupement est obligatoire.
  •  La deuxième session durera deux semaines et aura lieu à l’ENSP à la fin du 2ème semestre (juin ou juillet). Les travaux pratiques y seront donnés. Les TP suivants sont envisagés respectivement pendant deux à trois jours (16 à 24 heures pour chaque TP) : Canaux cachés, stéganographie et scripts avec CREOLINK, Analyse des risques ERBIOS avec le LABTEL, WIFI et WIMAX avec SACONNET, Réseaux informatiques (routeurs) avec le CUTI, Conception et mise en œuvre de plate forme web, Sécurité d’OS, filtrage, pare feu, sécurisation VPN, IPSEC et IDS avec le laboratoire d Electronique de Traitement du Signal.
  •  Les troisième et quatrième regroupements concernent les évaluations sommatives, et auront lieu dans les CNF (pour les étudiants résidant hors du Cameroun) et à l’ENSP (pour les étudiants résidant au Cameroun) respectivement d’une durée d’une semaine à la fin du premier semestre (février ou mars) et du second semestre (juin ou juillet).

Il est à noter que les candidats salariés doivent présenter l’accord de leur employeur concernant les sessions de regroupement présentiel.

Les frais éventuels de transport et de séjour sont à la charge des apprenants. L’ENSP veillera à faciliter l’accès au logement en effectuant des réservations d’hôtels pour les étudiants non résidents à Yaoundé.

2. Tutorat

Les rencontres en ligne entre apprenants et tuteurs se feront sur rendez-vous communiqués aux apprenants par le Coordonnateur du Master. Toutes les rencontres seront archivées pour permettre aux absents de prendre connaissance des entretiens d’une séance à laquelle ils n’ont pas participé.

Le travail sera individuel d’une part et collaboratif d’autre part. L’apprenant participera à la construction des connaissances qu’il devra acquérir à terme. L’apprenant prendra connaissance du cours mis en ligne. Le tuteur, au cours de la première rencontre synchrone qu’il aura avec l’ensemble des étudiants inscrits dans cette UV, constituera des équipes de travail et leur attribuera des sujets de réflexion portant sur le cours. Les travaux réalisés par les étudiants seront déposés par l’équipe dans l’espace de la plate-forme d’enseignement à distance réservé à cet effet. Ils recevront en retour la réaction du tuteur.

3. Modules de formation

Chaque module est organisé autour de deux composantes : des contenus et des activités en ligne accessibles au niveau de la plateforme de formation à distance dédiée et un accompagnement pédagogique des apprenants (tutorat). Certains modules nécessiteront aussi un regroupement présentiel.

Tous les modules, sauf cas particulier, possèdent un contenu en ligne. Ce contenu est visualisable via un navigateur récent et, dans la plupart des cas, une version imprimable est proposée. Voir le programme de la formation en annexe.

4. Processus de formation

La formation de Master en sécurité des systèmes d’information et de communication est de type professionnel. Il vise à rendre l’étudiant opérationnel en matière de sécurité. A l’issue du Master, l’étudiant sera capable de :

  • Maîtriser les méthodes organisationnelles (méthode EBIOS, normes ISO 17799 et ISO 27001…) et les techniques d’Authentification, certification, pare-feu…) permettant de protéger les ressources d’un système d’information
  • Appréhender dans sa globalité, les problèmes liés à la sécurité des systèmes d’information en vue de gérer les risques associés (Risk Management)
  • Mettre en perspective l’environnement technique, économique et juridique dans lequel doit être créée la politique de sécurité du système d’information
  • Appréhender, dans toutes leurs dimensions, les problématiques liées à la sécurité des systèmes d’information et la sécurité des réseaux de communication.

La formation Master en sécurité des systèmes d’information et de communication a une durée d’une année académique. Dès l’inscription et le règlement des droits, l’étudiant reçoit un code d’accès qui lui permet d’accéder aux contenus et activités du Master.

Il est nécessaire que l’étudiant sache où il va. Ainsi, une vue synoptique de chaque cours est affichée sur la plate-forme au début de chaque cours.

Le tutorat fonctionne par semestre : un ou plusieurs modules sont censés être préparés en un semestre : de mi-octobre à mi-février ou de mi-février à mi-juillet. Le calendrier de remise des travaux proposés, des forums, des regroupements et des examens est calibré sur le semestre. Les stages en entreprises ont lieu de mi-avril à mi-juin.

L’année académique est divisée en deux semestres, soit deux sessions d’examen. A l’issue de ces deux sessions, sont déclarés admis les étudiants ayant validé 100% des modules programmés.

Toutefois, les étudiants n’ayant pas validé tous les modules peuvent se présenter à une session de rattrapage qui est celle suivant immédiatement sa deuxième session. La période de mi-juin à mi-juillet est consacrée aux examens de fin d’année et aux soutenances de rapport de stages.

La sélection d’un apprenant en MASTEL ou en MASSICO donne droit à l’intéressé un seul redoublement. Un apprenant qui n’aura pas achevé sa formation au bout de 2 ans y compris la soutenance se devra de payer à nouveau les droits de formation au prorata des unités d’enseignement restantes.

5. Rythme pédagogique

En principe aucun rythme n’est imposé (mais il faut obtenir un diplôme en trois ans maximum). Toutefois les contenus en ligne sont accessibles dès l’inscription et le règlement des droits. Le tutorat fonctionne par semestre : un module (ou plusieurs) est censé être préparé en un semestre : de mi-octobre à mi-mars ou de mi-mars à mi-juillet.

6. Modalité d’évaluation

Les évaluations régulières en ligne aident les étudiants à mieux assimiler les cours :

  •  évaluations écrites : transmission des rapports en ligne par les apprenants ;
  •  évaluations synchrones avec le tuteur, discussion avec le tuteur (chat, forum, messagerie ...) ;
  •  évaluations synchrones sur la base d’épreuves (QCM, QB, etc.) ;
  •  évaluation des travaux collaboratifs réalisés en équipes d’apprenants ;
  •  examens en salle de fin de semestre (notamment dans les CNF de l’AUF).

7. Regroupement en présentiel

Quatre regroupements en présentiel sont prévus pour l’année. Ils se déroulent notamment en deux regroupements à l’ENSP de Yaoundé (lancement de la formation et les travaux pratiques) et les autres dans un des CNF de l’Agence universitaire de la Francophonie (examens et autres).
Les frais éventuels de ces regroupements sont à la charge de l’apprenant sélectionné (transport et frais de séjour).

Le premier séminaire en présentiel se déroule au début du cycle de formation. Il permet de procéder à la présentation de la formation et des dispositifs de formation à distance, à la maîtrise des procédures diverses, à la familiarisation avec les outils utilisés dans la formation à distance. Des cédéroms multimédia existent, comme solution alternative à ce regroupement. Ils présentent la formation et les outils accompagnement et concourent plus généralement à la même finalité que le regroupement. Ce premier regroupement dure 3 jours.

Les deux autres regroupements (dont deux examens en salle, et une session de rattrapage) se font à la fin de chaque semestre. Les examens se déroulent à l’ENSP de Yaoundé pour les étudiants camerounais et dans les CNF pour les étudiants non camerounais.

La session d’examen dure une semaine.

Le quatrième regroupement est celui de la session des travaux pratiques et dure deux semaines. Cette session se déroule uniquement à l’ENSP de Yaoundé.

Les soutenances des Projets de fin d’études se font à la fin du dernier regroupement. Ils peuvent se faire par visioconférence dans les CNF de l’AUF.

 renseignements complémentaires

Le Professeur Emmanuel Tonyé, à l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé.

Le site de la formation : www.enspy-telecom.org

 appel à tuteurs

En parallèle à cet appel à candidatures, l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique, avec le concours de l’Agence universitaire de la Francophonie, lance un « appel à tuteurs » afin d’intégrer dans l’équipe pédagogique de la formation des enseignants des pays francophones.

Ces enseignants, après une éventuelle période de formation, pourront être en charge d’une partie du monitorat à distance ou servir de référent local pour les étudiants et apprenants sélectionnés.

Si vous êtes intéressés, envoyez votre curriculum vitae et une lettre de motivation en cliquant ici.


Charte etudiant - 43.5 ko PDF
44 ko
Charte etudiant

© 2006-2019 AUF |