Master 2 (M2) Lettres modernes, option « Lettres et études culturelles » Description de la formation

 PUBLIC CIBLE ET OBJECTIFS DE LA FORMATION

Inscrit dans le champ des études culturelles, ce programme souhaite appliquer les méthodes et outils de la critique textuelle et littéraire à l’analyse des dynamiques sociales, politiques et historiques, autour de trois domaines particulièrement porteurs :
a) les études postcoloniales, appliquées notamment aux littératures francophones.
b) les études de genre, dans une remise en question de la constitution genrée du canon et des représentations des sexes et des sexualités.
c) L’étude des constructions sociales, historiques et politiques, notamment dans la France révolutionnaire et postrévolutionnaire.

Le programme de cette deuxième année de master se propose d’analyser la littérature française et francophone, en y incluant des corpus dans d’autres langues, au prisme des concepts et des méthodes théoriques issus des études culturelles. Il proposera aux étudiant.e.s de nouvelles approches des textes, et engagera une réflexion critique sur les traditions et les canons constitués. Les questions étudiées dans les différents cours proposés se trouveront à l’intersection des objets des études littéraires et culturelles : les rapports entre littérature et société (notamment la question des révolutions et de leurs effets), le canon et ses contestations, la construction des identités, les manifestations d’interculturalité, les phénomènes de minoration et de diaspora, les problématiques de l’exil et de la migration de retour (« rémigration »), les stratégies littéraires de reconfiguration des sociétés révolutionnées et/ou mondialisées…

En bref, la formation proposera :
– Deux séminaires sur des problématiques littéraires générales, communs à toutes les options du master 2 de Lettres.
– Une introduction aux études culturelles.
– Des séminaires sur la construction des identités sexuelles (gender studies), sur les problématiques de la francophonie, sur les études postcoloniales, sur l’interculturalité (en anglais), sur les rapports entre littérature et histoire, sur les reconfigurations littéraires du politique et du social, sur les représentations de l’exil et des migrations de retour (« remigration »).
– La rédaction d’un mémoire de recherche sur un sujet en lien avec le programme.
– Un module préparant à l’insertion professionnelle.

 DISPOSITIF DE FORMATION

1. Enseignement/Évaluation

– Les deux séminaires de l’UE1 (en présence et à distance) seront l’occasion de regroupements et de rendez-vous possibles avec l’équipe pédagogique.
– Les enseignements des autres UE seront mis en ligne sur la plateforme Claroline de l’Université Jean Monnet. Ils pourront prendre des formes diverses : cours rédigés, enregistrés sous forme orale ou filmés, documents de différents types…
– Chaque enseignant-e organise une communication pédagogique avec les étudiant-e-s inscrit-e-s à son cours.
– L’évaluation des cours consiste essentiellement en un travail de recherche écrit rendu à l’enseignant-e concerné-e.

2. Admission

Le recrutement se fait sur dossier pour les titulaires des diplômes suivants :
– Master 1 de Lettres (classiques, modernes) ou titre équivalent.
– Maîtrise d’études françaises délivrée par une université étrangère ou titre équivalent.
– Master 1 de langues, littératures et civilisations étrangères et régionales.
–Master 1 de sciences humaines et sociales.
L’admission à cette formation en ligne est liée à une condition d’éloignement (résider à plus de 50 km de Saint-Étienne) ou d’activité (exercer une activité professionnelle à temps plein).

3. Débouchés et poursuite d’étude

Préparer une thèse de doctorat en Lettres (littérature française, francophone, comparée).
Préparer les concours de l’enseignement (CRPE, CAPES, agrégation)

Exercer dans des secteurs d’activités tels que :
1/ la fonction publique d’état et territoriale : cadre de la fonction publique, chargé.e de mission lutte contre les discriminations (mairies, conseils régionaux), métiers liés à la mise en œuvre de politiques publiques (promotion de l’égalité des sexes, lutte contre les discriminations), métiers liés à la mondialisation et aux migrations (chargé.e de mission aux questions d’interculturalité et d’insertion, formation pour publics migrants).

2/ Les organismes nationaux ou internationaux, comme l’« Organisation internationale de la Francophonie » (OIF) dont l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT), les ONG, Réseau européen Equinet, le Ministère des Affaires étrangères (programmes de coopération).

3/ Métiers de l’enseignement et de la recherche
Enseignant.e (en France, il est recommandé de préparer parallèlement un concours)
Chercheur/chercheuse, enseignant.e-chercheur/se, enseignant.e,

4/ Les maisons d’éditions et les bibliothèques :
Journaliste, critique littéraire, rédacteur/rédactrice, bibliothécaire, documentaliste

5/ Les métiers de la culture :
Animation/ développement culturel (patrimoine)

4. Compétences

  • Transmettre des savoirs et des méthodes dans le cadre de l’enseignement
  • Réaliser un travail de recherche scientifique :
    • Chercher différents documents écrits, sources internet
    • Vérifier la validité de ces documents
    • Proposer des analyses originales
  • Rédiger des documents de recherche : article, dossier, livres
  • Traiter l’information en situation complexe
  • Elaborer une analyse critique vis-à-vis d’un texte et/ou de référence
  • Articuler problématiques culturelles et littéraires
  • Organiser le travail en autonomie et en groupe/en équipe
  • Maîtriser les outils bureautiques et informatiques
  • Construire une communication orale efficace, avec des supports pertinents.

 RENSEIGNEMENTS COMPLÉMENTAIRES

Annie Bonetti (Scolarité Master) : annie.bonetti@univ-st-etienne.fr
Yves Clavaron (Enseignant responsable) : (->yves.clavaron@univ-st-etienne.fr]

© 2006-2019 AUF |