Master 1 Pro Développement local et Gestion des Collectivités Territoriales (M1 DEVLOG) Description de la formation

Le contexte mondial est marqué par le renouvellement des enjeux du développement économique et social, la montée des préoccupations et l’importance croissante accordée au niveau local et au niveau régional en matière de développement.
Concrètement, cela se traduit au niveau des pays africains, et particulièrement au Burkina Faso, par la mise en œuvre d’un processus de décentralisation depuis les années 1990 ayant conduit à émailler les pays de régions et de communes urbaines et rurales.
Les services de Planification régionale et locale sont sollicités constamment et deviennent les chevilles ouvrières des services techniques déconcentrés et décentralisés. Cependant, ces services manquent de personnel ayant des hautes qualifications.
Il pèse toutefois sur ce processus une forte contrainte de ressources humaines qualifiées pour le soutenir. Les personnels des conseils régionaux et mairies, tout comme ceux des services déconcentrés des Etats sont insuffisants en quantité et en qualité. Les différents services des collectivités territoriales nouvellement créées, tout comme certains services déconcentrés de l’Etat ont besoin d’expertise, de cadres et décideurs. Investir dans la formation de « développeur au niveau local » sera un investissement hautement productif.
En somme, le développement local a besoin de compétences qui doivent pouvoir allier :

  • compréhension précise et réaliste des mécanismes économiques de base,
  • sensibilité aux dimensions sociales, culturelles, humaines et techniques du développement,
  • rigueur et finesse dans l’observation, l’analyse, l’action et l’évaluation.

La présente formation vise à renforcer les compétences des acteurs des collectivités territoriales ou qui interviennent en faveur du développement local en matière d’analyse, de planification et de gestion.

1. Public cible

Cette formation concerne toute personne ayant une connaissance suffisante de la langue française et titulaire d’un diplôme niveau Bac+ 3 (Licence) en économie, droit, sociologie, géographie, ou de tout autre diplôme équivalent.
Cet enseignement s’adresse à un public large de responsables exerçant des fonctions diverses au sein des instances internationales, nationales ou locales, aux acteurs des politiques publiques locales et responsables de collectivités territoriales, aux économistes, juristes, géographes et sociologues parties prenantes au développement local et à la gestion des collectivités territoriales, tout public intéressé par un perfectionnement dans ce domaine.

2. Objectifs de la formation

Cette spécialité se donne pour objectif de former des animateurs du développement local polyvalents, capables de traiter de manière intégrée les différentes dimensions du développement territorial tant au Sud qu’au Nord.

Il s’agit de développer chez les apprenants :

  • les capacités d’analyse, d’évaluation, de diagnostic et d’intégration d’un territoire ;
  • les capacités de conception, de programmation et de mise en œuvre de projets de développement territoriaux ;
  • les connaissances sur les spécificités du développement local et des collectivités territoriales.

3. Structuration de la formation

Le Master 1 en Développement local et gestion des collectivités territoriales est subdivisé en deux semestres :

  • le premier semestre intitulé « semestre 1 » qui comprend trois unités d’enseignements (UE) et huit éléments constitutifs des unités (ECU) ;
  • le second semestre intitulé « semestre 2 » comprenant trois UE et huit ECU.

Contrôle de connaissance

L’évaluation se déroule selon trois formats :

  • évaluation sous forme de devoir ou de situation problème par cours ;
  • examen sur table par semestre pour la vérification des acquis à la fin des modules de formation. Lieux : campus numériques francophones ;
  • session de rattrapage pour les candidats qui n’ont pas validé des UE.

La note finale est la combinaison de la moyenne des notes obtenues dans les évaluations des modules de formation et de celle des épreuves sur table.

Attention !

Une unité d’enseignement est validée si la note obtenue est égale ou supérieure à 12/20. Les unités d’enseignement validées sont définitivement acquises et capitalisables.

4. Suivi de la formation

Cette formation se déroule intégralement à distance sur une plateforme d’enseignement Moodle spécialement conçue à cet effet. La formation s’appuie notamment sur un matériel pédagogique multimédia scénarisé. L’accès à la plateforme M1 DEVLOG se fait par identifiant personnel (nom d’utilisateur et mot de passe). Le suivi pédagogique est assuré dans le cadre d’un tutorat interactif. Les examens sont organisés en présentiel soit dans les Campus Numériques de l’AUF, soit au sein du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) des Ambassades françaises, soit dans les Alliances Françaises ou soit auprès d’autres organismes officiels français pouvant assurer le déroulement et la surveillance des examens écrits.
L’Université Ouaga II assure les modalités pratiques de l’enseignement à distance, les inscriptions des étudiants, la maintenance technique de la plateforme d’enseignement à distance, le suivi des étudiants, les corrections de copies, l’organisation des examens écrits, l’envoi des attestations de réussite, des relevés de notes et des diplômes.

5. Renseignements Complémentaires

M. Benjamin Sia, responsable technique et administratif de la formation, Université Ouaga II
Vous pouvez également vous rendre sur le site : http://ifoad-uo2.net/foad

© 2006-2019 AUF |