Master 2 Climat et Médias Description de la formation

Le « Master 2 Climat et Médias » a pour objectif d’apporter aux journalistes et aux communicants (débutants et professionnels) francophones les éléments de méthodologie et de contenus scientifiques leur permettant d’intégrer l’information climatique et environnementale dans le traitement de l’actualité.
En effet, les impacts du changement climatique sur l’environnement, l’économie, l’énergie, la santé, et la société rendent cruciale sa compréhension par le grand public.
Par ailleurs, les décisions politiques, de l’échelle locale au niveau international, vont de plus en plus dépendre des questions climatiques et environnementales et les impacter en retour. La place de l’information climatique reste aujourd’hui trop marginale et ponctuelle dans le champ des médias. Le climat n’est mis en avant que lors de catastrophes naturelles ou lors d’évènements majeurs comme les rapports du GIEC ou bien les réunions annuelles de l’Organisation des Nations Unies sur le Climat, les fameuses COP. Ces « irruptions évènementielles » dans l’actualité ne permettent pas aux journalistes et communicants d’accéder à une formation structurée sur les enjeux et impacts du changement climatique.
Compte tenu des défis environnementaux, économiques, politiques, et sociétaux, auxquels nous serons confrontés dans les décennies à venir, l’information climatique pourrait irriguer et éclairer une grande partie de l’actualité locale, nationale et internationale, et ce dans tous les domaines. Pour cela il est nécessaire de former les acteurs de cette nécessaire médiation scientifique que sont les journalistes et les communicants de demain.

Partenaires :

Le « Master 2 Climat et Médias » s’appuie sur le savoir-faire des laboratoires de recherche de l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL), de l’Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (OVSQ), du Commissariat à l’Énergie Atomique et aux énergies alternatives (CEA), du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).

Des partenariats seront développés avec les associations de journalistes en France et à l’étranger.

1. Public cible

Destiné aux journalistes, dirigeants, communicants ou étudiants souhaitant se perfectionner, ce master s’adresse avant tout aux citoyens qui s’interrogent et souhaitent pouvoir disposer d’une réelle culture scientifique et culturelle sur les enjeux nouveaux du changement climatique. Les seuls prérequis sont :

  • Être francophone
  • Avoir un intérêt particulier pour le développement durable et la transition écologique
  • Avoir une formation générale en journalisme / communication ou bien une formation en sciences de l’environnement avec un fort intérêt pour la médiation scientifique (Master 1 ou équivalent)

Nous accordons une attention toute particulière aux candidatures venant des pays en voie d’émergence, encore plus vulnérables que les autres vis-à-vis des changements climatiques.

2. Objectif

Donner aux journalistes et aux communicants les repères pour une meilleure orientation sur les questions climatiques appelées à devenir de plus en plus prégnantes et déterminantes.
À l’issue de ce Master les participants sauront :

  • Caractériser l’ampleur des changements climatiques
  • Expliquer le fonctionnement de la recherche scientifique, et plus particulièrement du GIEC
  • Mettre en perspectives les principaux impacts du changement climatique et les enjeux associés dans les domaines environnementaux, économiques, politiques et sociétaux
  • Analyser une information climatique
  • Concevoir, réaliser, et présenter un reportage, une vidéo, un article ou tout autre travail média, avec une approche intégrative des questions climatiques et environnementales.

3. Dispositif de la formation

Organisation de la formation

Le « Master 2 Climat et Médias » est proposé uniquement en ligne et en langue française. En fonction de l’origine des apprenants, deux semaines de regroupement présentiel en France pourront être organisées pour les soutenances de stage, des travaux dirigés et des études de cas.

Ce master souhaite mettre en place une double innovation pédagogique. Tout d’abord, chaque unité d’enseignement est co-construite par un scientifique et un journaliste ou communicant. Ce binôme complémentaire permet de garder en permanence à l’esprit le questionnement des questions scientifiques liées au climat avec l’œil journalistique pour le traitement médiatique.

Ensuite, les modalités pédagogiques donnent une très large place à la pédagogie active en s’appuyant sur l’outil numérique bien sûr, mais aussi et surtout en proposant aux apprenants un ensemble de contenus dynamiques et appliqués, des travaux concrets médias à rendre pour chaque UE, et une évaluation alignée avec les objectifs et les modalités pédagogiques proposées.

Le M2 est structuré en dix unités d’enseignement (UE) soit un total de 60 ECTS. Les contenus sont mis à dispositions des apprenants inscrits via une plateforme d’apprentissage dédiée pour la formation à distance. Chaque UE hors stage (UE10) est structurée de la même manière en trois temps favorisant un apprentissage progressif des thèmes abordés :

  • Une leçon inaugurale qui prend la forme d’une conférence à deux voix, faisant intervenir un journaliste et un scientifique
  • Un ensemble de leçons, également à deux voix, précisant le propos ou l’élargissant à d’autres sujets
  • Des travaux dirigés pour mettre en application les notions acquises Les UE se distinguent en plusieurs catégories (voir programme). L’UE 1 permet de donner aux étudiants une formation solide et accessible sur les changements climatiques et le fonctionnement de la recherche sous ses différents aspects (6 ECTS). Les UE 2 à 6 déclinent les impacts du changement climatique sur différents volets, à la fois sur le plan national et international (3 ECTS chacune). L’UE 7 fera une synthèse des différents aspects du traitement médiatique de l’information climatique vus dans les autres UE et mettra cela en pratique dans le cadre d’un projet d’étude (3 ECTS). L’UE 8 est une option à choisir dans le M2 Adaptation au Changement Climatique, également proposé à distance (3 ECTS). L’UE 9 permet de régionaliser l’ensemble des problématiques abordées dans le M2 et de les projeter sur le bassin Méditerranéen (3 ECTS). Enfin, l’UE 10 est le stage ou mémoire de fin d’étude (6 ECTS).

Compétences

  • Connaitre les impacts du changement climatique dans de nombreux domaines (environnement, économie, énergie, droit, développement, adaptation...).
  • Comprendre les bases physiques et chimiques du changement climatique.
  • Analyser de manière critique les informations scientifiques et journalistiques sur le changement climatique.
  • Synthétiser et transmettre les informations sur le changement climatique.

Débouchés de la formation

Tous types de médias (internet, presses écrites et audiovisuelles), services de communication d’entreprises (notamment celles ayant un service environnement), organismes de médiation scientifique, organismes formation des formateurs, associations et ONG.

Pour les journalistes et communicants (débutants ou confirmés), l’objectif principal de ce M2 est de renforcer leurs compétences sur le traitement médiatique du changement climatique afin d’enrichir leurs pratiques professionnelles et de leur ouvrir de nouvelles possibilités et angles de travail. Cela peut leur permettre d’évoluer dans leur poste ou d’en changer dans le cadre d’une reconversion. La mise en place de solutions d’atténuation et d’adaptation, notamment dans les pays en développement, devrait susciter de l’intérêt pour la thématique du changement climatique et donc générer un besoin supplémentaire d’information de qualité et donc des emplois.

Les étudiants en formation initiale trouveront dans la formation des compétences sur le traitement de l’information et la médiation autour du changement climatique qui leur seront utiles pour occuper des postes de responsable de médiation, chargé de mission, en agence, pour un média ou dans une entreprise avec un service environnement. Dans le cadre de la transition énergétique, disposer de communicants ayant des bases dans ce domaine sera un atout pour les entreprises et les services de l’état.

4. Renseignements complémentaires

Responsables formation

  • Université Paris-Saclay et Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), OVSQ/LSCE/IPSL Responsables pédagogiques : Dr. Bruno Lansard bruno.lansard@lsce.ipsl.fr et Dr. Gilles Ramstein gilles.ramstein@lsce.ipsl.fr
  • École Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ-Lille) Responsables pédagogiques : Olivier Aballain et Yves Renard