Master (M2) Droit international et comparé de l’environnement (DICE) Description de la formation

 PUBLIC CIBLE ET OBJECTIFS DE LA FORMATION

1. Public cible

Cette formation s’adresse à un public large de responsables exerçant des fonctions diverses au sein des instances internationales, nationales ou locales, aux acteurs des politiques publiques et responsables de collectivités territoriales, aux magistrats, avocats parties prenantes au développement du droit de l’environnement et des associations, enseignants et formateurs et tout public intéressé par un perfectionnement dans ce domaine.

Cette formation concerne toute personne ayant une connaissance suffisante de la langue française et titulaire soit d’une Maîtrise de droit (4 ans) ou d’un Master 1 (mention droit de l’environnement et de l’urbanisme ou autre mention après vérification du dossier par le responsable de la formation), soit d’un Master/Maîtrise ou diplôme équivalent accompagné d’une expérience professionnelle dans le domaine de l’environnement.
Les candidats peuvent également accéder à la formation par validation d’acquis professionnels et de l’expérience.

Le Collège Pédagogique Francophone accepte également des étudiants désireux de suivre le master 2 en formation initiale à condition de pouvoir justifier au jour de la candidature de d’un Master 1 (mention droit de l’environnement et de l’urbanisme). De plus, le Collège Pédagogique Francophone accepte en priorité les étudiants de formation initiale pouvant justifier au jour de la candidature :

  • soit d’une résidence à l’étranger pendant tout ou partie de la formation universitaire ;
  • soit d’un emploi ou d’un stage, rémunéré ou bénévole, à l’étranger pendant tout ou partie de la formation universitaire.

Les apprenants les plus brillamment reçus au diplôme peuvent entreprendre une thèse de doctorat selon certains critères de sélection.

2. Objectifs de la formation

Les politiques d’environnement sont maintenant généralisées dans tous les pays francophones. La nécessité d’information et de formation sur le droit comparé de l’environnement résulte du fait que non seulement il y a partout une politique spécifique d’environnement mais aussi une intégration systématique de l’environnement dans toutes les autres politiques. Tous les secteurs de la société sont donc concernés.

De plus la forte pression des organisations internationales et de la communauté internationale contribue à créer une forte demande. Enfin la généralisation de l’exigence d’une conditionnalité environnementale amplifie ce mouvement.

La demande évolue aussi dans son contenu :

  • de plus en plus de personnes en activité professionnelle (tant publique que privée) recherchent une formation continue en la matière.
  • le droit international, s’il permet de donner une formation commune universelle n’est plus le seul concerné. Un grand nombre de candidats réclament une formation en droit national et comparé, car de fait il y a plus de personnes susceptibles de travailler à l’échelle nationale qu’au niveau international.

 DISPOSITIF DE FORMATION

1. Structuration de la formation

Le Master en Droit International et Comparé de l’Environnement est divisé en :

  • un tronc commun
  • une option droit international de l’environnement
  • une option droit comparé de l’environnement

Le contrôle des connaissances se traduit par :

  • 1 devoir sur le tronc commun
  • 1 devoir sur l’option
  • 2 épreuves en salle, l’une sur le droit international de l’environnement et l’autre sur le droit comparé de l’environnement
  • le mémoire sur l’option

2. Suivi de la formation

Cette formation se déroule intégralement à distance sur une plateforme d’enseignement Moodle spécialement conçue à cet effet. La formation s’appuie notamment sur un matériel pédagogique multimédia scénarisé avec les meilleurs experts internationaux sur les différents aspects du droit de l’environnement. L’accès à la plateforme ENVIDROIT se fait par identifiant personnel (nom d’utilisateur et mot de passe). Le suivi pédagogique est assuré dans le cadre d’un tutorat interactif. Les examens sont organisés en présentiel soit dans les Campus Numériques de l’AUF, soit au sein du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) des Ambassades françaises, soit dans les Alliances Françaises ou soit auprès d’autres organismes officiels français pouvant assurer le déroulement et la surveillance des examens écrits.

L’Université de Limoges assure les modalités pratiques de l’enseignement à distance, les inscriptions des étudiants, la maintenance technique de la plateforme d’enseignement à distance, le suivi des étudiants, les corrections de copies, l’organisation des examens écrits, l’envoi des attestations de réussite, des relevés de notes et des diplômes

 RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

M. François Pélisson, responsable ingénierie et gestion de la formation, Université de Limoges.
Vous pouvez également vous rendre sur le site https://community-fdse.unilim.fr/co...

 APPEL A TUTEURS

En parallèle à cet appel à candidatures, l’Université de Limoges avec le concours de l’Agence universitaire de la Francophonie, lance un « appel à tuteurs » afin d’intégrer dans l’équipe pédagogique de la formation des enseignants des pays francophones du Sud. Ces enseignants, après une éventuelle période de formation, pourront être en charge d’une partie du tutorat à distance ou servir de référent local pour les étudiants et apprenants sélectionnés.

Si vous êtes intéressés, envoyez votre curriculum vitae et une lettre de motivation à François Pélisson.

© 2006-2019 AUF |